Louerappartement-nantes.com » Divers » Tout savoir sur l’investissement dans une place de parking ou un garage

Tout savoir sur l’investissement dans une place de parking ou un garage

4.2/5 - (21 votes)

L’investissement dans une place de parking ou un garage est un placement qui peut être intéressant pour tout le monde.

Il faut savoir que cela dépendra de votre situation personnelle et de vos objectifs. Nous allons voir çà plus en détails dans cet article.

La rentabilité d’un investissement dans un parking ou un garage

Une rentabilité difficile à déterminer.

La rentabilité d’un investissement dans un parking ou un garage est souvent mise en avant par les promoteurs immobiliers, mais il est assez difficile de lui attribuer une valeur précise. En effet, la rentabilité varie en fonction de différents facteurs : le prix du bien immobilier, le montant des travaux et les charges qui vont généralement être supportés par le propriétaire. Ainsi, il n’est pas toujours évident de connaître la réelle rentabilité d’un tel investissement. Cependant, il est possible de se faire une idée approximative de cette rentabilité : – Si l’on prend comme hypothèse que la location d’un parking ou d’un garage rapporte 1/3 du prix annuel du loyer hors charges.

Il faudra donc consacrer au moins 2/3 du budget total pour couvrir les frais liés à l’achat et à la rénovation du bien immobilier (travaux). Dans ce cas-là, une telle opération peut être intéressante si le prix d’acquisition n’est pas excessif et si elle peut représenter plusieurs centaines voire milliers d’euros d’investissement initial. – Si l’on considère qu’une place de stationnement coûte entre 3 500 euros et 5 000 euros (hors taxes). Pour un garage individuel situé en centre-ville, son prix sera compris entre 6 000 euros et 10 000 euros hors taxes. Si on se base sur un loyer mensuel net avoisinant les 70 euros par mois pour un emplacement en plein centre-ville contre 50 euros pour un emplacement plus excentré, son rendement brut sera alors compris entre 0% et 3%.

Les différents types d’investissements possibles dans un parking ou un garage

Le parking ou le garage est un investissement intéressant puisqu’il peut être loué. Cependant, cela ne représente pas une rentabilité suffisante pour s’y lancer dans l’optique de réaliser un placement immobilier.

Il est donc nécessaire de connaître les différents types d’investissements possibles dans un parking ou un garage, ainsi que les avantages et inconvénients de chaque type d’investissement, afin de déterminer si cela vous convient ou non.

Les investisseurs qui souhaitent faire de la location à court terme peuvent se tourner vers des parkings situés en zone urbaine pouvant accueillir plusieurs voitures. Grâce au stationnement gratuit et illimité sur la voie publique, ce type d’investissement permet une rotation rapide des locataires.

Le prix du m² des parkings varie entre 30 et 400 euros en fonction du type et de la localisation du bien immobilier concerné. En règle générale, il est possible de trouver des parkings à louer à Paris pour 1 euro symbolique par mois ! En optant pour ce type d’investissement, il faut savoir que le loyer sera déductible des revenus locatifs imposables.

La location meublée permet également aux propriétaires bailleurs de bénéficier d’une fiscalité attractive : leur bien immobilier sera considéré comme étant une habitation principale (et non secondaire) et les revenus tirés par la location meublée seront exonérés d’impôts sur le revenu (hors prélèvements sociaux).

Les avantages et les inconvénients d’un investissement dans un parking ou un garage

Les avantages de l’investissement dans un parking ou un garage sont nombreux.

L’investissement dans un parking ou un garage est une solution qui offre différents avantages, tels que le crédit immobilier, l’assurance-vie et le paiement en nature. Cependant, cela peut aussi être un sujet d’inquiétude, car il est souvent associé à des risques financiers et de marché.

Les inconvénients de l’investissement dans un parking ou un garage ? L’investissement immobilier peut parfois être associé à des imprévus. En effet, ce secteur étant très concurrentiel, il est important de trouver la bonne affaire pour investir au bon moment. De plus, les parkings sont souvent situés en centre-ville et donc très recherchés par les locataires qui y voient une offre alternative aux appartements classiques du centre-ville. Pour éviter ces problèmes potentiels, il faut garder à l’esprit que : Le rendement brut proposé par les parkings peut être compris entre 6% et 10%.

La fiscalité applicable aux investissements dans les parkings et les garages

La fiscalité applicable aux investissements dans les parkings et les garages? La fiscalité des revenus locatifs Les revenus perçus à l’occasion de la location d’un parking ou d’un garage sont imposables.

Ils sont qualifiés de Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC) pour les locations nues, et de Bénéfices Non Commerciaux (BNC) pour les locations meublées.

Les revenus fonciers sont imposés au titre des revenus fonciers au barème progressif.

Ils peuvent toutefois être déduits du résultat net global, après un abattement forfaitaire de 30%. En ce qui concerne les loueurs en meublé non professionnels, le régime micro-BIC est plus favorable que le régime réel.

Il est ainsi possible de bénéficier d’un abattement forfaitaire égal à 50% des loyers hors charges perçus durant l’année civile écoulée. Afin de calculer le montant de cet abattement, il convient de tenir compte du montant des loyers bruts encaissés par le propriétaire, charges non comprises.

Le caractère professionnel ou non professionnel du statut du loueur dépend notamment du chiffre d’affaires annuel moyen perçu au titre des trois années civiles précédentes, rapporté au prix mensuel moyen hors taxe sur la valeur locative du logement considéré. Si ce seuil est dépassé, alors le bailleur devient loueur professionnel et sera soumis aux dispositions propres aux Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC).

Les risques liés à un investissement dans un parking ou un garage

La location de parking/garage est un investissement qui peut rapporter beaucoup d’argent, mais il comporte aussi des risques.

Il est important de ne pas sous-estimer les risques liés à ce type d’investissement. Tout d’abord, le marché locatif du stationnement est très concurrentiel et le loyer peut être plus faible que pour la location de logements classiques. Cela signifie que vous devrez louer votre garage ou votre parking à un prix inférieur au prix du marché. En outre, vous devrez prévoir une certaine somme pour couvrir les frais occasionnés par la location (frais administratifs, assurances, etc.). Si vous souhaitez louer un emplacement de stationnement en plein centre-ville, il faudra également payer le droit au sol qui correspond à la superficie occupée par l’emplacement. Enfin, si vous décidez de mettre en vente votre place de stationnement ou votre garage , celle-ci aura plus de chance d’être achetée par quelqu’un qui n’a pas besoin du stationnement comme lieu principal pour sa voiture.

L’achat et la vente d’une place de parking ou d’un garage peut être une source importante de revenus supplémentaires pour certains propriétaires immobiliers et commerçants. Comme tout placement immobilier commercial, il convient donc d’en savoir plus avant d’investir afin qu’il soit rentable sur le long terme.

Les charges et les frais liés à un investissement dans un parking ou un garage

Lorsque vous achetez un bien immobilier, vous devez faire face à différents frais et charges. Parmi les frais les plus fréquents on peut citer les suivants : – Les frais d’agence immobilière. Ce sont des frais qui doivent être payés par l’acquéreur.

Ils correspondent à la rémunération du professionnel mandaté par le vendeur pour gérer la transaction (agent immobilier, syndic…). – Les frais de notaire. Ces sommes sont dues au fisc afin que celui-ci puisse enregistrer votre achat dans son registre officiel. D’autres charges peuvent également survenir comme par exemple les droits d’enregistrement ou encore les taxes communales.

Pour investir dans un parking ou un garage, il faut prendre en compte plusieurs critères. Il est important de connaître l’emplacement du bien mais aussi le type de locataire qui occupe les lieux pour pouvoir déterminer la rentabilité et les risques encourus.