Louerappartement-nantes.com » Divers » Bail étudiant : logement meublé ou non meublé, que choisir

Bail étudiant : logement meublé ou non meublé, que choisir

4.8/5 - (26 votes)

Le bail étudiant est un contrat de location qui permet à un étudiant de louer un logement meublé ou non meublé.

Le bail étudiant est soumis à des règles spécifiques et il est important de bien connaître les différences entre le bail étudiant et le bail d’habitation classique. Nous allons voir çà en détail dans cet article.

Location meublée pour les étudiants

Les locations de logements meublés sont un excellent moyen d’optimiser son budget et de se constituer un patrimoine. Cela permet également de bénéficier des avantages fiscaux du statut LMNP, ainsi que d’autres avantages non négligeables… Les loyers perçus grâce à la location meublée peuvent être déduits des autres revenus. En effet, les loyers perçus sont considérés comme des charges, ce qui vous permettra de réduire votre imposition sur le revenu. De plus, ces loyers constituent une charge déductible pour le calcul de l’impôt sur le revenu. Par ailleurs, si vous louez en meublé, vous avez la possibilité et la liberté de choisir entre le régime micro BIC ou réel simplifié.

Vous pouvez donc déduire toutes les charges afférentes au bien immobilier (intérêts d’emprunt liés à l’achat du bien immobilier). Si vous souhaitez investir dans un appartement étudiant pour générer des revenus complémentaires ou si vous souhaitez mettre en location votre logement pour arrondir vos fins de mois, il est possible d’opter pour un bail mobilité. Ce bail est destiné aux personnes qui ne résident pas habituellement en France et qui doivent effectuer une mission temporaire en France.

Le bail mobilité est conclu pour une durée maximale de 10 mois consécutifs ou non au cours d’une même année civile.

Il ne peut pas faire suite à un précédent bail mobilité conclu au cours des 12 mois précédents. Dans ce cas-là, il sera requalifiée en contrat classique par la loi Alur…

Bail étudiant : logement meublé ou non meublé

Les différences entre un bail meublé et un bail non meublé

Les deux types de baux sont soumis à des règles différentes. Cependant, il existe certaines différences entre les deux types de baux.

Le bail meublé est un contrat liant le propriétaire d’un logement et son locataire. Ce dernier peut être une personne physique ou morale (société).

Le bail non-meublé est également un contrat qui lie le propriétaire et son locataire. Toutefois, ce type de bail n’est pas soumis à la loi du 6 juillet 1989, mais à celle du 31 décembre 1990.

Les réglementations spécifiques aux baux sont donc applicables selon que le locataire soit une personne physique ou morale (société). Quelques précisions concernant les règles spécifiques au bail meublé : Le bail meublé est un contrat signé pour une durée minimale d’un an renouvelable tacitement, sauf si l’une des parties y met fin avant terme.

Le montant du dépôt de garantie doit obligatoirement être mentionné dans le contrat ainsi que la date précise à partir de laquelle sera versée la somme restituée au locataire en cas d’annulation du bail avant son terme par ce dernier ou par le propriétaire.

Les avantages d’un bail meublé pour les étudiants

Avec la crise du logement qui perdure depuis plusieurs années, les propriétaires de biens immobiliers sont confrontés à des difficultés et doivent faire face à une concurrence accrue.

Les loyers étant particulièrement élevés en centre-ville, il est parfois difficile pour les locataires de trouver un logement adapté à leur budget. Pour pallier cette situation, certains propriétaires proposent des locations meublées aux étudiants. Cette solution offre plusieurs avantages aux bailleurs et aux locataires. En effet, ce type de location présente l’avantage d’être beaucoup moins onéreux que la location nue, et bien souvent sans aucun frais supplémentaire ni taxe d’habitation.

Le choix du meublé pour une location étudiante présente également un certain nombre d’avantages : La rentabilité : En optant pour la location meublée au lieu de la location nue, vous pouvez espérer une augmentation de votre rentabilité entre 10% et 20%.

Il sera donc possible d’emprunter plus facilement auprès des banques ou encore d’augmenter le montant du loyer grâce à un taux de vacance faible ou encore un départ anticipé du locataire (dans le cas où vous louez votre bien en tant qu’investisseur).

La fiscalité : Lorsque vous louez une chambre chez un particulier comme résidence principale ou secondaire, vous êtes considérée comme habitante non imposable sur le revenu foncier.

Les inconvénients d’un bail meublé pour les étudiants

L’investissement immobilier est un domaine qui attire de plus en plus d’étudiants. Ces derniers ont tout intérêt à se pencher sur cette solution, car elle permet de générer des revenus supplémentaires et de favoriser la constitution d’un patrimoine. Cependant, investir dans l’immobilier n’est pas sans inconvénient, parmi lesquels le bail meublé pour étudiant. Tout comme les autres baux, le bail meublé pour étudiant a une durée déterminée. Pour rappel, ce type de contrat est conclu entre un propriétaire privé et un locataire non professionnel.

Le bail meublé pour étudiant peut être résilié à chaque échéance ou au terme du contrat.

Il existe différents types de bail meublé pour étudiant : Bail d’une durée maximale de 9 mois : il s’agit du bail le plus couramment utilisé par les propriétaires privés ; Bail signé durant l’année universitaire : il est conclu entre un propriétaire privé et un locataire qui souhaite occuper son logement pendant une certaine période définie ; Bail signé en cas de recherche d’emploi à l’extérieur du territoire français : ce type de bail peut être signé avant ou après la fin des études. Sachez que si vous souhaitez louer votre logement afin qu’il soit occupée par un locataire non professionnel, vous devrez vous assurer que celui-ci remplisse les conditions exigibles pour obtenir le statut LMNP (loueur en meublé non professionnel).

Les alternatives au bail étudiant

Aujourd’hui, plusieurs alternatives au bail étudiant sont disponibles sur le marché. Dans cet article, nous allons vous présenter les deux types d’alternatives qui existent.

Le bail étudiant est un contrat de location conclu entre une personne physique (le propriétaire) et une autre personne physique (l’étudiant), qui permet à l’étudiant d’occuper le logement à des fins exclusivement scolaires. Ce type de contrat est soumis aux dispositions du Code civil relatives aux baux d’habitation. Cependant, il peut également être soumis à l’un des quatre titres suivants : le Titre premier relatif aux locations non meublées, le Titre II relatif aux locations meublées, le Titre III relatif aux logements-foyers ou encore le Titre IV dédié aux colocations à plusieurs locataires.

Le bail étudiant est un contrat de location d’un logement meublé ou non meublé à usage d’habitation principale. Il est conclu entre le propriétaire et l’étudiant, et est soumis à la loi du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs.